Le champagne : pour célébrer, rien ne vaut la qualité


2018-bl-champagne-a-staple-of-celebration-a-legacy-of-quality-page-image



Nous savons tous que le champagne est synonyme de célébration. Cela est d'autant plus vrai à la période des fêtes, durant lesquelles le vin effervescent coule à flots. Quelle meilleure opportunité pour revenir sur l'histoire et les mérites de ce breuvage emblématique ?

Il semblerait que pléthore d'événements justifient d'ouvrir une bouteille de champagne, que vous partiez en vacances, assistiez à un mariage, regardiez votre équipe de sport remporter un match, ou même que vous parveniez à faire toute la vaisselle. Quelle que soit l'occasion, les producteurs de champagne mettent un point d'honneur à rappeler que tous leurs ingrédients et secrets de fabrication peuvent se résumer en un mot : qualité.

Que signifie le label ?

Par définition, le champagne ne peut être produit que dans la région française du même nom. Le bureau du champagne explique que de nombreux vins pétillants sont produits dans le monde entier, mais que le nom Champagne peut uniquement être utilisé si les raisins ont été cultivés et récoltés, sous un contrôle strict, dans ladite région. Tous les vins concurrents sont considérés comme étant de qualité inférieure.

Cette protection de l'appellation n'est pas nouvelle chez les viticulteurs. Voilà des décennies que les producteurs et agences gouvernementales s'efforcent de préserver l'authenticité du nom et du produit. Seuls trois types de raisin sont utilisables, à savoir le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. Ainsi, si le mot Champagne apparaît sur la bouteille, vous pouvez être sûr qu'il ne peut pas s'agir d'autre chose.

Établir un standard de qualité

La préservation du nom et de l'héritage du champagne n'a jamais été chose aisée. Dès le début des années 1930, des organismes de régulation ont été créés, puis dissous, rétablis, remplacés, repensés ou renommés, toujours dans le but de garantir la qualité de tous les vins associés à l'appellation « Champagne ». L'organisme actuel est le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC), qui s'assure que les producteurs suivent des directives strictes en matière de qualité et d'authenticité.

Le champagne n'est pas qu'une simple boisson. Pour beaucoup, déboucher la bouteille, puis laisser le liquide s'en échapper avant d'avaler se première petite gorgée est un rituel que rien ne pourra jamais remplacer. Les recettes ont été couchées sur papier et perfectionnées avec précision pendant de nombreuses années, le tout dans le but inchangé de répondre aux attentes de ceux qui dégusteront le breuvage. Personne ne l'a mieux articulé que Winston Churchill en 1918 : « Souvenez-vous, Messieurs, on ne se bat pas seulement pour la France, mais aussi pour le champagne ».

Faire honneur à sa réputation

Sans embellir les choses, les organismes de régulation tels que le CIVC mêlent des processus de contrôle qualité et de la production du champagne à des innovations continues. Leur supervision des processus qualité s'étend de la taille des raisins à toutes les phases de production, y compris l'étiquetage des bouteilles. Un tel niveau de contrôle prouve que la gestion de la qualité occupe une place essentielle dans la fabrication du champagne.

Cependant, les viticulteurs se conforment très volontiers à ces directives. La raison ? Les professionnels du secteur sont motivés par la préservation de la réputation d'un produit à la notoriété mondiale. De nombreux producteurs excèdent même de très loin les exigences des organismes de régulation. Comme avec tout produit dont la production est contrôlée, se contenter de suivre les directives ne suffit pas toujours à garantir un résultat satisfaisant.

Se contenter de suivre les directives de #régulation ne suffit pas toujours à garantir un résultat satisfaisant, selon @MCMasterControl http://bit.ly/2SoJERy

Respect à la lettre

À l'instar du CIVC, tous les organismes de régulation au monde ont pour mission de s'assurer que les réglementations en termes de qualité sont strictement observées au sein des processus de production. Les consommateurs s'attendent, légitimement, à un certain niveau d'excellence.

white paper icon

Cet article vous a plu ? Vous aimerez aussi ce rapport d'analyse :

Audit qualité : un outil au service de l'amélioration continue et de la conformité

Télécharger le rapport gratuit

À leurs débuts, les producteurs de champagne devaient surmonter de nombreux obstacles pour garantir une qualité de fabrication élevée. Par exemple, comme avec tous les produits soumis à régulation, se conformer est aussi synonyme de documentation complète et exacte. En termes de processus qualité, les viticulteurs de France sont restés fidèles à l'idée selon laquelle l'absence de documents signifie que le produit a été fabriqué ailleurs.

Les régulations requièrent l'usage de techniques particulières visant à s'assurer que les vins appelés « champagne » sont tous produits selon des méthodes similaires. C'est pourquoi les viticulteurs sont chargés de documenter manuellement chaque procédure, de la culture des vignes au mélange des ingrédients, en passant par les semailles et la collecte des raisins.

La création des documents était sans doute assez facile pour les premiers producteurs de champagne. Par exemple, l'apport d'un changement n'entraînait rien d'autre que quelques ratures et l'ajout de corrections en marge, après quoi

  • les responsables du contrôle de la documentation montraient la modification à toutes les personnes concernées, une par une.
  • Personne ne s'inquiétait de devoir retarder l'envoi du produit en attendant que tout le monde ait accepté le document révisé.
  • Les auditeurs n'avaient rien contre le fait d'effectuer un suivi manuel des changements sur des documents regroupant un nombre vertigineux de signatures.

Un héritage intact, des processus qualité optimisés

Pour le plus grand plaisir des amateurs de champagne du monde entier, les efforts visant à préserver l'intégrité de leur breuvage préféré n'ont jamais cessé. Heureusement, les producteurs disposent aujourd'hui de technologies facilitant grandement le respect de cet héritage. Alors que la concurrence s'intensifie et que les régulations deviennent de plus en plus strictes, une solution numérique de gestion de la qualité,telle que MasterControl, peut garantir la conformité et une bonne préparation aux audits de manière ininterrompue.

Alors la prochaine fois que vous lèverez votre coupe pour trinquer, ayez une pensée pour tous ces producteurs dévoués. Nous leurs souhaitons de préserver à jamais la qualité de leur produit et d'accélérer sa fabrication à l'aide d'une solution numérique de gestion de la qualité efficace.


Références :

  1. « Le champagne ne peut provenir que de la région Champagne, en France », selon le site officiel du champagne, https://www.champagne.fr/fr/terroir-appellation/defense-appellation/demarche-philosophie-expertise
  2. A Toast to the Good Life: Exploring the Regulation of Champagne, Wickes, Margaret, L, Digital Access to Scholarship at Harvard, Apr. 2003. https://dash.harvard.edu/bitstream/handle/1/8852109/Wickes.pdf?sequence=1

 

2016-nl-bl-author-david-jensenDavid Jensen est spécialiste en marketing et communication chez MasterControl. Il rédige, pour diverses entreprises, des articles traitant des technologies, du marketing et des relations publiques depuis plus de vingt ans. Titulaire d’une licence en communication de l’université d’État de Weber, il dispose également d’un master en communication professionnelle qui lui a été décerné par le Westminster College.